faq-gartavous

Accessoires G'Art à Vous

Elle fait partie du niveau 3 pour apporter un embellissement à vos réalisations. Elle est très fine et très ajourée.

Animatrice G'Art à Vous

Comment devenir animatrice ?

En se rapprochant de Valérie pour connaître les formalités : obligation d’apprentissage, stages, lieux, coûts, statuts …

En visualisant la carte de notre site internet à l’onglet « ateliers »

Pour pouvoir vous apporter tous les conseils liés à nos produits et nos techniques

 

Apprendre la technique G'Art à Vous

Offerte pour l’achat de chaque kit à thème, ou à l’achat lorsque vous avez déjà tout le matériel nécessaire pour sa réalisation, vous les trouvez sur notre site internet sous l’onglet « fiche technique ».

En gratuité sur notre site, ou notre chaîne you tube pour certaines d’entre elles, ou à l’achat dans l’onglet « Vidéos » sur notre site internet.

Par le biais des fiches techniques, des tutos, des vidéos mais également au travers d’un stage d’initiation ou de perfectionnement encadré par une de nos animatrices agréés GAV près de chez vous.

En contactant GAV ou l’animatrice localisée près de chez vous, en prenant connaissance de son planning d’ateliers.

On regroupant 5 personnes + vous, afin de solliciter le déplacement d’une animatrice près de chez vous.

Pour un après midi entre amies, autour d’un goûter, une animation d’anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille (la mariée fait le plat et les amies les assiettes, pour un service imprégné de dédicaces et très bons souvenirs)

Comment devenir animatrice ?

En se rapprochant de Valérie pour connaître les formalités : obligation d’apprentissage, stages, lieux, coûts, statuts …

Ateliers et stages G'Art à Vous

On regroupant 5 personnes + vous, afin de solliciter le déplacement d’une animatrice près de chez vous.

Pour un après midi entre amies, autour d’un goûter, une animation d’anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille (la mariée fait le plat et les amies les assiettes, pour un service imprégné de dédicaces et très bons souvenirs)

Comment devenir animatrice ?

En se rapprochant de Valérie pour connaître les formalités : obligation d’apprentissage, stages, lieux, coûts, statuts …

Boutique G'Art à Vous

Pour pouvoir vous apporter tous les conseils liés à nos produits et nos techniques

 

Craqueleur G'Art à Vous

Il est fortement conseillé pour les raisons évoquées dans le paragraphe précédent, sachant qu’appliqué comme nous le faisons, nous n’obtenons pas un résultat vieilli comme le prévoit initialement l’utilisation du craqueleur, mais bel et bien des effets de matières, profondeur, etc … surtout lorsque l’on travaille en niveau 1 et que l’on ne maîtrise encore pas le « couché de pinceau » et que l’on a tendance à écraser la peinture sur le support et à troubler notre travail.

La technique de Valérie

Vous apprendre à devenir artiste en étant complètement novice.

Partant du principe que beaucoup de personnes ont toujours entendu ou cru qu’elles avaient « deux mains gauches », ou qu’elles ne savaient pas dessiner, ou qu’elles n’étaient pas manuelles, elles ne cherchent pas à connaître le monde de la peinture, or, on peut très bien faire de très jolies choses en peinture, sans savoir dessiner.

Ainsi les techniques GAV permettent d’inhiber et éliminer vos peurs face à l’approche d’une matière que vous ne maîtrisez pas « la peinture » et vous amener en douceur à l’apprivoiser de façon à vous amuser et ne plus vous en passer en voulant aller toujours et encore plus loin dans la recherche d’un savoir faire.

Un loisir libérateur.

Pour nous permettre de travailler les effets de matière, de couleurs, de profondeur, tel un artiste sur son châssis qui commence par les fonds pour finir couche après couche en apportant le décor et les détails, les techniques de Valérie obligent à travailler de la même façon mais en sens inversé : on commence par les détails et couche après couche, on travaille les reliefs, les profondeurs, etc …

 

Le niveau 1 rend la technique universelle et adaptable avec tout type de serviette

Le niveau 2 comporte 3 sous niveaux, de base, moyen et épuré pour un rendu d’application différent

Le niveau 3 permet d’apporter beaucoup plus de décorations, détails avant d’utiliser les niveaux 1 ou 2 en peinture de fond

Le niveau 4 est la technique de la transparence, qui permet la superposition des 4 assiettes de taille différentes GAV, tout en voyant au travers de chacune d’entre elles, les motifs et décors de celle(s) située(s) sous elle. Elle permet également une association par deux pièces, peut importe l’ordre et la taille des assiettes en gardant toujours à l’esprit la possibilité de voir le décor de l’assiette située sous la première.

Le niveau 5 est la technique photo, appliquée à partir d’un papier GAV spécial et travaillé en technique peinture en niveaux 1, 2 ou 3.

Le niveau 6 est la technique du scrapbooking, unique en matière d’application sur le verre, qui s’inspire du scrap américain et associe à la fois des photos, des peintures, encres, embellissements, etc …

Pour apprendre à maîtriser le gestuel. En effet l’application des différentes couches de matière, papier, vernis, peinture s’effectue dans un ordre et selon un processus bien précis, et surtout la façon dont est appliquée la peinture en trempant 1 fois en piqué simultanément dans 3 couleurs différentes avant leur application en 3 traits simultanés dans des sens opposés, qui permet de troubler l’information envoyée du visuel à l’esprit, et brouiller ainsi la compréhension du rendu final : ne plus savoir qui est quoi entre l’application papier et les peintures.

Lorsque l’on maîtrise bien le geste et surtout celui de travailler avec le pinceau horizontal, on obtient de très jolis effets d’émail qui met complètement nos couleurs et notre travail en valeur. On ne peint pas, on dépose la peinture afin de ne pas brouiller le visuel. En effet, le fait de travailler à l’envers ne nous permet pas de toucher et retoucher notre travail sans troubler, brouiller, abîmer notre premier coup de pinceau.

Pas du tout, bien au contraire. Souvent les artistes qui ont leurs propres habitudes sur châssis, rencontrent des difficultés à appliquer nos techniques, sachant que comme expliqué au paragraphe précédent, chaque premier coup de pinceau ne doit pas être retouché, alors que les artistes peintres ont pour habitude de retoucher leur tableau, tapoter dans la peinture et les différentes couleurs, ce qui dans les techniques de Valérie troublent les couleurs, les mélangent et les matifient.

Une personne novice a juste à écouter les instructions et conseils d’application pour obtenir un effet digne d’un professionnel. Pour cette raison, lors d’une première réalisation, l’animateur encadrant l’atelier demande à ses élèves de ne pas regarder leur réalisation du début à la fin du travail afin d’obtenir un effet de surprise finale qui démontre, que même sans regarder ce que l’on fait, en lâchant prise et en écoutant uniquement les consignes, on obtient une très jolie réalisation.

Non ils ne sont pas prévus pour.

 

Oui à condition qu’il soit lisse, non strié, non granité et de couleur transparente pour un meilleur rendu.

Les supports en verre de GAV ont été spécialement conçus pour vous aider à apprendre nos techniques et notamment à travailler les démarcations papier/peinture, notamment grâce à leur pourtour bombé. De plus afin d’optimiser votre résultat final, nous veillons à leur grande brillance.

Non, l’idée de Valérie si on ne sait pas dessiner est de vous apprendre des techniques faciles d’artiste peintre en utilisant comme base un motif existant qui vous permettra en douceur de passer du monde du loisirs créatifs à celui des beaux arts, par plein de petites astuces faciles.

Non dans les techniques de Valérie on ne découpe pas dans le détails ses serviettes en papier afin de nous éviter un travail long et fastidieux, et parfois très minutieux, sachant qu’on arrive mieux à faire disparaître une serviette en papier non découpée grâce aux particules de papier qu’elle contient s’ils ne sont pas sectionnés. On l’utilise en ¼ de serviette, ou parfois on la déchire.

Oui les techniques de Valérie permettent de coller tout type de matière microporeuse à condition de pouvoir faire passer la peinture par transparence : certain papier de riz, tissu, photo avec papier spécial GAV, etc …

colle lors du collage de celui-ci, et que la peinture puisse passer par transparence, l’idée du Pour qu’à l’application de votre photo au dos de votre support, on ne voit pas les traces de résultat final des techniques de Valérie étant de ne pas faire de distinction entre ce qui a été collé et ce qui a été peint.

Parce qu’elles sont soigneusement sélectionnées pour un meilleur rendu et un travail plus facile, voir même imprimées pour détenir des motifs exclusifs.

Pour obtenir de jolis effets de matière. Ainsi à l’application de cette dernière en « couché de pinceau », celle-ci se retrouve coinçée, prisonnière entre le verre et le pinceau lui-même, et roule-boule sur elle-même tout en étant entraînée pour donner de jolis effets rebondis.

Afin de faire remonter la peinture de chaque côté des poils de façon à bien couvrir les parties latérales du pinceau pour un rendu plus joli lors du « couché de pinceau » sur le verre.

Oui et surtout veiller à ne faire aucune pression sur les poils du pinceau. On ne peint pas, on dépose la peinture.

Parce que je n’ai pas assez bien travaillé mes sorties de couleurs lors de l’application de ma peinture.

A chaque sortie de papier je dois appliquer la formule magique : deux tons dans la couleur et un au-dessus.

Ce travail de démarcation à faire disparaître reste la difficulté essentielle des techniques de Valérie. Après un bon entraînement et de bons conseils on dépasse facilement ce cap et ensuite tout est permis pour un rendu spectaculaire.

Pour éviter les démarcations, il est fortement conseillé de travailler au début avec des serviettes en papier à fond blanc ou clair, ainsi les peintures GAV suffisamment chargées en pigment passent par transparence au travers du papier si ce dernier a bien été préalablement collé de façon à devenir transparent, sans zone blanche.

 

Parce que je n’ai pas retiré toutes les couches de papier derrière ma première épaisseur et qu’au moment du collage, la colle s’est retrouvée emprisonnée entre deux épaisseurs de papier au lieu de traverser directement la première couche pour se coller sur le verre.

Ou parce que je n’ose pas appuyer suffisamment sur mon pinceau de peur de déchirer le papier, et j’ai donc emprisonné de l’air entre le papier et le verre.

Ou parce que je ne suis tout simplement pas passer du tout avec le vernis à l’endroit de la bulle.

Ou parce que je ne suis pas partie du centre vers les extérieurs afin de bien chasser l’air emprisonné sous le papier.

Pour les mêmes raisons que celles indiquées ci-dessus et aussi parce que je ne chevauche pas mes traits de pinceau au moment du collage, laissant un micro espace d’air entre mes deux traits de pinceau parallèles.

Elles se voient surtout avec des serviettes très colorées ou noir. Parce que j’ai mis trop de colle à la première couche, ou parce que j’en ai mis trop au moment du collage ou parce que je suis venue repasser trop de fois à l’endroit encollé, venant ainsi lustrer et renforcer la brillance du vernis, tel un effet paillette.

Uniquement derrière les motifs que je veux protéger et garder dans leur couleur d’origine, sans déborder sur le verre et en patine légère quitte à superposer les couches entre deux séchages pour mieux opacifier les motifs à préserver.

Parce que j’ai pensé bien faire en mettant trop de blanc sur mon pinceau pour une meilleur protection et plus grande couvrance, sauf que la peinture humide appliquée en trop grande quantité, vient réimbiber le papier préalablement enduit de vernis colle et séché, et passe au travers de ce dernier par les pores du papier pour entraîner un effet de micro points blanc, que l’on appelle en jargon GAV l’effet « moisi ».

Les serviettes à fond blanc ou clair nous permettent de se fondre et disparaître sans difficulté au travers des couleurs de peinture, sans avoir à travailler nos nuances de sorties de papier comme dans le cas de serviettes foncées.

Offerte pour l’achat de chaque kit à thème, ou à l’achat lorsque vous avez déjà tout le matériel nécessaire pour sa réalisation, vous les trouvez sur notre site internet sous l’onglet « fiche technique ».

En gratuité sur notre site, ou notre chaîne you tube pour certaines d’entre elles, ou à l’achat dans l’onglet « Vidéos » sur notre site internet.

Par le biais des fiches techniques, des tutos, des vidéos mais également au travers d’un stage d’initiation ou de perfectionnement encadré par une de nos animatrices agréés GAV près de chez vous.

En contactant GAV ou l’animatrice localisée près de chez vous, en prenant connaissance de son planning d’ateliers.

On regroupant 5 personnes + vous, afin de solliciter le déplacement d’une animatrice près de chez vous.

Pour un après midi entre amies, autour d’un goûter, une animation d’anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille (la mariée fait le plat et les amies les assiettes, pour un service imprégné de dédicaces et très bons souvenirs)

Comment devenir animatrice ?

En se rapprochant de Valérie pour connaître les formalités : obligation d’apprentissage, stages, lieux, coûts, statuts …

Il est fortement conseillé d’apprendre niveau après niveau et de bien s’entraîner entre chaque avant de passer au niveau supérieur pour obtenir une meilleure maîtrise des techniques et obtenir le rendu désiré. Un apprentissage en profondeur encadré par Valérie, par niveau demande de 3 à 8 jours.

En visualisant la carte de notre site internet à l’onglet « ateliers »

Pour pouvoir vous apporter tous les conseils liés à nos produits et nos techniques

 

Oui s’il n’y a aucune matière papier à faire disparaître. Dans le cas contraire, la qualité de la peinture GAV, permet par son effet crémeux d’emprisonner et camoufler la matière papier dans sa texture. Par contre une ou quelques couleurs métalliques associées aux traditionnelles ne pourra qu’enrichir vos réalisations en apportant des effets de lumière dans la matière, et même dans une même nuance.

Pas du tout, je peux dessiner, décalquer, apposer d’autres matières. Attention simplement selon votre pratique à ne pas écraser vos matières. Ce que l’on voit sur la face visible de notre travail n’est pas celui rendu sur la face opposée.

Outils G'Art à Vous

Pour leur dimension, finesse et souplesse. L’accroche de la peinture sur les poils du pinceau et l’application de celle-ci sur le support se font d’une certaine façon pour un rendu fidèle à celui recherché, qui serait différent avec des poils de pinceaux plus rigides et plus épais.

En niveau 1, pour l’application de la peinture, afin d’obtenir un mouvement répétitif du gestuel de la technique sans couvrir trop rapidement le support pour une meilleure assimilation.

Pour le collage de serviette, car la qualité de ses poils très doux, nous aide à ne pas déchirer la serviette en papier lors de la pression du pinceau sur le support pour un meilleur encollage, mais aussi car la taille du pinceau retient une quantité suffisante de matière, par ses poils qui servent de réservoir, pour coller le papier sur le verre en un seul et premier geste, sans avoir à revenir dessus pour éviter de déchirer.

 

Pour appliquer la première couche de vernis sur le verre, afin de procéder de façon très légère et de couvrir des zones plus rapidement sans avoir à revenir dessus.

Uniquement à travailler des effets, ou protéger de blanc des motifs très fins

Il est utilisé pour les mêmes raison que celui d’ 1 mm

Pour obtenir des effets de matière très sympa, tels fibres de tissu, pattes d’oiseau, etc …

Pour donner des effets de styles et de matières en niveau 3.

Pour faire les finitions en niveau 1

Ils peuvent être utilisés uniquement dans certains cas de fondus, ou pour simplifier les techniques selon l’âge et la dextérité des élèves, mais sont assez limitatifs dans leur rendu dans le cas de réalisations figuratives

Pour obtenir de jolis effets de matière. Ainsi à l’application de cette dernière en « couché de pinceau », celle-ci se retrouve coinçée, prisonnière entre le verre et le pinceau lui-même, et roule-boule sur elle-même tout en étant entraînée pour donner de jolis effets rebondis.

Afin de faire remonter la peinture de chaque côté des poils de façon à bien couvrir les parties latérales du pinceau pour un rendu plus joli lors du « couché de pinceau » sur le verre.

Oui et surtout veiller à ne faire aucune pression sur les poils du pinceau. On ne peint pas, on dépose la peinture.

Pâte de structure

A travailler d’autres supports sur le verre, pour donner des effets de matière et texture : bois, pierre, etc …

Oui, mais sans grand intérêt, sauf recherche d’un effet bien particulier.

Peinture sur verre G'Art à Vous

Sa composition est prévue pour s’adapter sur tout support, être lavable, être crémeuse, ne pas couler en position verticale, être couvrante et brillante. Avec une palette de 32 couleurs, donc 7 métalliques.

Non, elle est très opaque afin de bien couvrir le support lorsqu’on la travaille, telle une peinture d’artiste peintre sur châssis.

La traditionnelle est très couvrante, la métallique moins, car elle contient des micros particules de métal qui liquéfient la peinture et la rend par conséquent moins couvrante. Par contre la peinture métallique est encore plus brillante que la traditionnelle.

25 couleurs traditionnelles et 7 couleurs émaillées

En 60 ml pour toutes les couleurs et 240 ml pour le blanc, le noir, l’or et l’argent

Cette qualité et gamme de peinture est fabriquée uniquement pour GAV. La chaîne de fabrication oblige à des commandes en quantité de flacons de peinture importantes pour chaque couleur, entraînant des coûts de fabrication également très importants. Donc seules 4 couleurs principales à ce jour existent en 240 ml.

Oui la peinture GAV s’applique sur tout support : bois, plâtre, terre cuite, métal, plastique, fimo, tissu, etc …

Oui pour obtenir des effets de matière ou texture sur tout support autre que le verre dans le cadre des techniques de Valérie. Seule la peinture GAV peut être utilisée dans les techniques de Valérie pour un rendu fidèle et optimal.

Oui bien sûr, il faut juste prévoir un tablier ou des vêtements qui ne craignent rien, la peinture ne partant pas au lavage. Donc à utiliser sous surveillance

La peinture est très appréciée des enseignants car elle couvre bien et ne nécessite pas de couche de vernis pour la protéger ni la faire briller puisqu’elle est émaillée.

Oui par sa brillance, mais non dans le cas d’une projection de flamme en direct.

Non plus pour l’obtention d’un effet « coque/carapace » tel l’émail industriel.

Oui, bien entendu, si l’ouverture de ces derniers est suffisamment importante pour travailler à l’intérieur en vu d’obtenir un résultat visuel à l’extérieur, puisque l’on travaille à l’envers, au dos des supports plats, donc au creux des supports arrondis, sachant que malgré que la peinture soit prévue pour l’alimentaire, nous déconseillons d’y laisser trop longtemps à son contact des aliments liquides et/ou humides.

Si je ne peins pas toute la totalité du support pour laisser passer la lumière ou si je mélange cette dernière à notre vernis colle, afin de la rendre transparente.

Oui dans un four électrique à 150 ° c maximum si le support le permet (ex : pas de plastique …)

Elle est prévue pour, mais il est fortement conseillé de faire des essais au préalable, les détergents du marché étant plus ou moins agressifs selon leur marque et les habitudes de cycle et température de lavage différentes selon les consommateurs.

Non, 3 semaines de séchage remplace une cuisson à 90 %, mais dans ce cas ne pas laver en machine

Non. Nous utilisons des sèche-cheveux pour accélérer les temps de séchage lors de nos ateliers pour vous permettre d’aller plus rapidement à l’étape suivante de votre travail.

Chez vous, si vous n’êtes pas pressée, il est même conseillé de laisser sécher le travail à température ambiante pour éviter l’effet « chewing-gum » observé lors d’un séchage express intensif.

Pour obtenir de jolis effets de matière. Ainsi à l’application de cette dernière en « couché de pinceau », celle-ci se retrouve coinçée, prisonnière entre le verre et le pinceau lui-même, et roule-boule sur elle-même tout en étant entraînée pour donner de jolis effets rebondis.

Oui et surtout veiller à ne faire aucune pression sur les poils du pinceau. On ne peint pas, on dépose la peinture.

Pinceaux G'Art à Vous

Pour leur dimension, finesse et souplesse. L’accroche de la peinture sur les poils du pinceau et l’application de celle-ci sur le support se font d’une certaine façon pour un rendu fidèle à celui recherché, qui serait différent avec des poils de pinceaux plus rigides et plus épais.

En niveau 1, pour l’application de la peinture, afin d’obtenir un mouvement répétitif du gestuel de la technique sans couvrir trop rapidement le support pour une meilleure assimilation.

Pour le collage de serviette, car la qualité de ses poils très doux, nous aide à ne pas déchirer la serviette en papier lors de la pression du pinceau sur le support pour un meilleur encollage, mais aussi car la taille du pinceau retient une quantité suffisante de matière, par ses poils qui servent de réservoir, pour coller le papier sur le verre en un seul et premier geste, sans avoir à revenir dessus pour éviter de déchirer.

 

Pour appliquer la première couche de vernis sur le verre, afin de procéder de façon très légère et de couvrir des zones plus rapidement sans avoir à revenir dessus.

Uniquement à travailler des effets, ou protéger de blanc des motifs très fins

Il est utilisé pour les mêmes raison que celui d’ 1 mm

Pour obtenir des effets de matière très sympa, tels fibres de tissu, pattes d’oiseau, etc …

Pour obtenir de jolis effets de matière. Ainsi à l’application de cette dernière en « couché de pinceau », celle-ci se retrouve coinçée, prisonnière entre le verre et le pinceau lui-même, et roule-boule sur elle-même tout en étant entraînée pour donner de jolis effets rebondis.

Afin de faire remonter la peinture de chaque côté des poils de façon à bien couvrir les parties latérales du pinceau pour un rendu plus joli lors du « couché de pinceau » sur le verre.

Oui et surtout veiller à ne faire aucune pression sur les poils du pinceau. On ne peint pas, on dépose la peinture.

Produits G'Art à Vous

Sa composition est prévue pour s’adapter sur tout support, être lavable, être crémeuse, ne pas couler en position verticale, être couvrante et brillante. Avec une palette de 32 couleurs, donc 7 métalliques.

Non, elle est très opaque afin de bien couvrir le support lorsqu’on la travaille, telle une peinture d’artiste peintre sur châssis.

La traditionnelle est très couvrante, la métallique moins, car elle contient des micros particules de métal qui liquéfient la peinture et la rend par conséquent moins couvrante. Par contre la peinture métallique est encore plus brillante que la traditionnelle.

25 couleurs traditionnelles et 7 couleurs émaillées

En 60 ml pour toutes les couleurs et 240 ml pour le blanc, le noir, l’or et l’argent

Cette qualité et gamme de peinture est fabriquée uniquement pour GAV. La chaîne de fabrication oblige à des commandes en quantité de flacons de peinture importantes pour chaque couleur, entraînant des coûts de fabrication également très importants. Donc seules 4 couleurs principales à ce jour existent en 240 ml.

Oui la peinture GAV s’applique sur tout support : bois, plâtre, terre cuite, métal, plastique, fimo, tissu, etc …

Oui pour obtenir des effets de matière ou texture sur tout support autre que le verre dans le cadre des techniques de Valérie. Seule la peinture GAV peut être utilisée dans les techniques de Valérie pour un rendu fidèle et optimal.

Oui bien sûr, il faut juste prévoir un tablier ou des vêtements qui ne craignent rien, la peinture ne partant pas au lavage. Donc à utiliser sous surveillance

La peinture est très appréciée des enseignants car elle couvre bien et ne nécessite pas de couche de vernis pour la protéger ni la faire briller puisqu’elle est émaillée.

Oui, la peinture s’adapte à tout type de papier, serviettes, journaux, feuilles de riz, etc …

Oui par sa brillance, mais non dans le cas d’une projection de flamme en direct.

Non plus pour l’obtention d’un effet « coque/carapace » tel l’émail industriel.

Oui, bien entendu, si l’ouverture de ces derniers est suffisamment importante pour travailler à l’intérieur en vu d’obtenir un résultat visuel à l’extérieur, puisque l’on travaille à l’envers, au dos des supports plats, donc au creux des supports arrondis, sachant que malgré que la peinture soit prévue pour l’alimentaire, nous déconseillons d’y laisser trop longtemps à son contact des aliments liquides et/ou humides.

Si je ne peins pas toute la totalité du support pour laisser passer la lumière ou si je mélange cette dernière à notre vernis colle, afin de la rendre transparente.

Oui dans un four électrique à 150 ° c maximum si le support le permet (ex : pas de plastique …)

Elle est prévue pour, mais il est fortement conseillé de faire des essais au préalable, les détergents du marché étant plus ou moins agressifs selon leur marque et les habitudes de cycle et température de lavage différentes selon les consommateurs.

Non, 3 semaines de séchage remplace une cuisson à 90 %, mais dans ce cas ne pas laver en machine

Non ils ne sont pas prévus pour.

 

colle lors du collage de celui-ci, et que la peinture puisse passer par transparence, l’idée du Pour qu’à l’application de votre photo au dos de votre support, on ne voit pas les traces de résultat final des techniques de Valérie étant de ne pas faire de distinction entre ce qui a été collé et ce qui a été peint.

Il est de fabrication française, s’adapte parfaitement aux techniques de Valérie pour ne pas faire trop de surbrillance, coller tout type de papier sur tout type de support, permettant la rigidification des papiers si nécessaire, en dehors des techniques sur le verre, servir de médium pour rendre la peinture GAV transparente, servir de liant pour coller des paillettes, du sable, … il est repositionnable, etc …

Non même si la fiche technique en niveau 1 le prévoit pour simplement rassurer les utilisatrices et créatrices, la peinture GAV se suffit à elle-même pour se protéger après son délai de séchage sans avoir à rajouter de vernis de protection.

Parce que vous avez exagéré sur la quantité de vernis colle appliqué en dernière couche, pensant bien faire

Il est fortement conseillé pour les raisons évoquées dans le paragraphe précédent, sachant qu’appliqué comme nous le faisons, nous n’obtenons pas un résultat vieilli comme le prévoit initialement l’utilisation du craqueleur, mais bel et bien des effets de matières, profondeur, etc … surtout lorsque l’on travaille en niveau 1 et que l’on ne maîtrise encore pas le « couché de pinceau » et que l’on a tendance à écraser la peinture sur le support et à troubler notre travail.

Non. Nous utilisons des sèche-cheveux pour accélérer les temps de séchage lors de nos ateliers pour vous permettre d’aller plus rapidement à l’étape suivante de votre travail.

Chez vous, si vous n’êtes pas pressée, il est même conseillé de laisser sécher le travail à température ambiante pour éviter l’effet « chewing-gum » observé lors d’un séchage express intensif.

Non pas à coller la serviette, même si elle nous aide à moins la faire glisser lors de son application sur le support, mais surtout à obtenir l’effet chimique du craqueleur qui ne se produit que pris entre deux couches de produits acryliques. Le vernis colle ayant une base acrylique, il remplace la peinture qui si elle était utilisée en premier lieu viendrait recouvrir le support et ne nous permettrait pas d’apporter d’autres effets de décoration.

Parce qu’elles sont soigneusement sélectionnées pour un meilleur rendu et un travail plus facile, voir même imprimées pour détenir des motifs exclusifs.

Pour obtenir de jolis effets de matière. Ainsi à l’application de cette dernière en « couché de pinceau », celle-ci se retrouve coinçée, prisonnière entre le verre et le pinceau lui-même, et roule-boule sur elle-même tout en étant entraînée pour donner de jolis effets rebondis.

Oui et surtout veiller à ne faire aucune pression sur les poils du pinceau. On ne peint pas, on dépose la peinture.

A travailler d’autres supports sur le verre, pour donner des effets de matière et texture : bois, pierre, etc …

Oui, mais sans grand intérêt, sauf recherche d’un effet bien particulier.

Supports G'Art à Vous

colle lors du collage de celui-ci, et que la peinture puisse passer par transparence, l’idée du Pour qu’à l’application de votre photo au dos de votre support, on ne voit pas les traces de résultat final des techniques de Valérie étant de ne pas faire de distinction entre ce qui a été collé et ce qui a été peint.

Parce qu’elles sont soigneusement sélectionnées pour un meilleur rendu et un travail plus facile, voir même imprimées pour détenir des motifs exclusifs.

Vernis-colle G'Art à Vous

Il est de fabrication française, s’adapte parfaitement aux techniques de Valérie pour ne pas faire trop de surbrillance, coller tout type de papier sur tout type de support, permettant la rigidification des papiers si nécessaire, en dehors des techniques sur le verre, servir de médium pour rendre la peinture GAV transparente, servir de liant pour coller des paillettes, du sable, … il est repositionnable, etc …

Non même si la fiche technique en niveau 1 le prévoit pour simplement rassurer les utilisatrices et créatrices, la peinture GAV se suffit à elle-même pour se protéger après son délai de séchage sans avoir à rajouter de vernis de protection.

Parce que vous avez exagéré sur la quantité de vernis colle appliqué en dernière couche, pensant bien faire

Non pas à coller la serviette, même si elle nous aide à moins la faire glisser lors de son application sur le support, mais surtout à obtenir l’effet chimique du craqueleur qui ne se produit que pris entre deux couches de produits acryliques. Le vernis colle ayant une base acrylique, il remplace la peinture qui si elle était utilisée en premier lieu viendrait recouvrir le support et ne nous permettrait pas d’apporter d’autres effets de décoration.